[Territoires] Comment ré-enchanter la ville  ?

[Territoires] Comment ré-enchanter la ville ?

En cette période ponctuée de couvre-feux et d’assignements à résidence, nous sommes contraints de rester autour du domicile. Ce qui nous amène à regarder autrement notre environnement de vie – urbain, pour 80%  de la population française (Statista, 2020) -. Alors comment ré-enchanter nos villes et nos quartiers ? Par “l’expérience utilisateur” pour Vincent Gollain, expert en marketing territorial. Par la créativité et l’innovation, en cohérence avec les principes de RSE, pour le groupe Pigments, spécialisé en  scénographie urbaine. Parangone vous apporte un éclairage sur ce croisement entre vision d’expert et plan d’action d’entreprise.

 

La vision de Vincent Gollain, expert en marketing territorial.

Les habitant.e.s, les salarié.e.s, les entreprises regardent la ville différemment ces derniers temps. La ré-enchanter, c’est placer les utilisateurs de la ville au cœur des démarches de développement d’urbanisme.

Son ouvrage, « Réenchanter les lieux publics, l’expérience utilisateur comme levier d’attractivité » croise des points de vue pluridimensionnels pour construire, non pas la ville de demain, mais celle d’aujourd’hui.

Ce livre apporte des éléments de réponse pratiques et opérationnels à tous les corps de métiers impliqués dans cette transformation de l’espace public : un.e commerçant.e, un.e responsable de l’immobilier d’entreprise ou encore des collectivités.

« Plutôt que d’imposer, le livre travaille l’idée que l’on peut aller sur des suggestions, et  inciter les individus à à la fois atteindre ces objectifs globaux, mais également que ça leur procure du bien-être. »

Il appelle à une prise de conscience des défis environnementaux pour contrer des phénomènes tels que l’artificialisation des sols qui réduit la biodiversité.

« Quand on a réintroduit de la végétalisation dans la ville, finalement on crée du bien-être par rapport à l’individu, on sait aussi qu’on peut limiter les îlots de chaleur, on peut aussi augmenter la biodiversité ou là faire revenir etc. »

Des mesures qui correspondent à des objectifs macroéconomiques de développement durable.

 

Les idées du groupe Pigments pour réenchanter la ville.

Une vision que le groupe Pigments concrétise par ses solutions.

Avec ses deux métiers principaux de scénographie urbaine au service des marques (Terres Rouge) et architecture éphémère à destination du secteur immobilier (Noire Ivoire), enrichis de son expertise artistique (Magent’art)  le groupe Pigments devient un acteur incontournable de la ville.

La façade d’un immeuble en construction qui fait le portrait stylisé des ouvriers du chantier.

 

Le groupe a engagé une démarche volontariste responsable à partir de sa raison d’être. « Les idées font la ville », c’est la promesse d’une ville plus durable, plus inclusive, plus harmonieuse.

Le lundi 25 Janvier 2021, l’ensemble des collaborateurs du groupe ont été réunis lors d’un séminaire interne conçu et animé par Parangone pour structurer le plan d‘ action à partir d’engagements RSE. Les échanges ont permis une émulsion d’idées structurées autour de 3 axes : Production, Innovation et Impact environnemental (économie circulaire), et Gouvernance.

 

Optimiser la production

Le pilier production soulève des questionnements sur la conception des bulles de vente éphémères à destination des promoteurs immobiliers. Les collaborateurs ont suggéré des systèmes plus durables, passant par le choix de matériaux,’une nouvelle technologie de conception de box modulables, où encore la standardisation des éléments pour une réutilisation ultérieure.

L’isolation même des bulles de vente a été passée au crible : l’entreprise souhaite se doter d’une nouvelle technologie de fabrication peu gourmande en énergie grâce à une meilleure isolation des parois et à la mise en place de dispositifs intelligents dans la gestion des appareils (notamment le chauffage). Concrètement, c’est instaurer un système de chauffage automatique intégré qui se met en route une heure avant l’arrivée du commercial le matin, ce qui évite de le laisser en marche toute la nuit.

Réutiliser les déchets selon les principes de l’économie circulaire

La meilleure gestion des déchets – selon les principes d’économie circulaire – est une forte préoccupation des collaborateurs. Ces derniers ne souhaitent plus voir le bois rejeté comme une contrainte mais comme une ressource avec laquelle ils peuvent produire des meubles, ou encore se chauffer.

Les idées ont fusé pour optimiser le tri des déchets : réutilisation, code couleur en fonction des matériaux, etc.

 

Le thème de la gouvernance et des parties prenantes.

Les écogestes sont une mesure accessible à tou.t.es dès aujourd’hui. Trier ses déchets, veiller aux pièces jointes de ses mails, éteindre les appareils électroniques en fin de journée… Ce sont autant de revendications qu’ont portées les collaborateurs du groupe Pigments à l’occasion de ce séminaire.

Les collaborateurs ont également questionné leurs clients sur leurs attentes environnementales au regard de leur compétitivité-prix exigée, ainsi que leurs fournisseurs pour les associer à une démarche d’amélioration continue ambitieuse.

Celle-ci se concrétisera notamment par l’adhésion au Global Compact des Nations-Unies et par l’intégration d’objectifs de développement cibles dans la stratégie d’impact du groupe.

 

Baptiste Drapier

 

[Co2] – Global Climate Initiatives et Parangone : démocratiser le Bilan GES.

[Co2] – Global Climate Initiatives et Parangone : démocratiser le Bilan GES.

Philippe Mangeard, Président, GCI

“La neutralité carbone au bout des doigts”

 

Parangone a choisi la solution Global Climate Initiatives pour offrir à toute organisation, de la TPE aux grands groupe en passant par les Collectivités, un service permettant d’établir en ligne leur Bilan d’émission de Gaz à Effet de Serre (GES) en toute autonomie, et conformité à la méthode Bilan Carbone préconisée par l’ADEME.

 

 

 

 

Pourquoi ?

Établir son Bilan GES est le premier pas indispensable de toute entreprise ou collectivité qui désire s’engager dans une trajectoire de réduction de son empreinte Carbone.

« Démocratiser et Désacraliser le Bilan Carbone pour pouvoir agir tous ensemble pour le Climat ». – Philippe Mangeard.

Les bénéfices sont immédiats et nombreux:

  • « Prendre sa part » dans la lutte contre le dérèglement climatique: satisfaction de l’éthique professionnelle et personnelle.
  • Détecter les pistes de réduction d’émissions de GES qui se traduisent par des économies.
  • Communiquer positivement en interne (collaborateurs et actionnaires) et en externe (clients, partenaires et autorités).
  • Engager l’ensemble de ses collaborateurs et fournisseurs dans un challenge positif.
  • Répondre aux exigences de nombreux appels d’offres
  • Se préparer à un renforcement de la réglementation

 

Pour Qui ?

Loi de Finances 2021: La Convention Citoyenne pour le Climat a fait inscrire l’obligation aux entreprises employant plus de 50 salariés de produire un bilan de gaz à effet de serre simplifié avant le 31.12.2022.

Depuis 2011, les entreprises de plus de 500 salariés (250 pour les départements d’outre-mer), les collectivités de plus de 50 000 habitants et les autres personnes morales de droit public de plus de 250 agents sont obligées de publier régulièrement leur bilan GES (Loi Grenelle II).

 

Par ailleurs, rien n’interdit à une collectivité ou entreprise non contrainte d’utiliser volontairement ce calcul d’émissions GES lui garantissant une démarche cohérente, et de le proposer/l’imposer à tous ses fournisseurs.

 

Comment ?

Grâce au service Global Climat Initiatives, vous réalisez votre bilan GES en toute autonomie.

Les étapes pour réaliser son bilan carbone:

  1. Je créé mon compte sur Global Climat Initiative
  2. Je renseigne mon code Parangone pour bénéficier d’une remise de 10% : gzg8Yt6L_C10
  3. Je renseigne ligne à ligne les facturations et informations de mes fournisseurs (énergie, prestataires, produits, matières premières…), de mes ventes (produits et services), des déplacements de mes collaborateurs…
    en énergie.

GCI vous demande de saisir les données pour les postes significatifs dans votre entreprise parmi les 23 réglementaires selon définis par la réglementation ADEME.

L’outil calcule ainsi le bilan GES de votre organisation, vous le présente pour impression et vérification sans délai.

L’exemple de bilan détaillé ici

 

ZOOM sur la notion de Scope

Les scopes désignent le périmètre au sein duquel sont étudiées les émissions de gaz à effet de serre de l’organisation ou du produit en question, le scope 1 étant le périmètre le plus restreint, le scope 3 le plus large.

Le scope 1 couvre les émissions directes résultant de la combustion d’énergies fossiles et provenant des installations situées à l’intérieur du périmètre organisationnel. Exemple: la consommation en essence et gasoil de votre parc automobile.

Le scope 2 se réfère aux émissions indirectes associées à la production d’électricité, de chaleur ou de vapeur importées pour les activités de l’organisation. Exemple: le chauffage des locaux.

Le scope 3 couvre les autres émissions indirectement générées par l’organisation, qui ne sont pas comptabilisées dans le scope 2 mais qui sont liées à la chaine de valeur complète. Exemple: le déplacement des salariés, l’extraction des matériaux, les achats et ventes de produits et services.

 

Combien ça coûte ?

La production d’un Bilan complet et détaillé vous coûtera 550 euros HT (TPE) à 2050€ (grands groupes) avec en option des possibilités d’accompagnement, analyse et conseils supplémentaires toujours à des prix très compétitifs.

Rassurez vous, une fois connecté, vous n’êtes pas abandonnés dans la nature ! GCI propose en ligne un guide de prise en main rapide et pédagogique pour vous aider à saisir toutes les fonctionnalités de la plateforme.

Et surtout, grâce au partenariat Parangone GCI, vous bénéficiez d’une réduction de10% sur la réalisation de votre bilan. Au moment de votre inscription, il vous suffit d’indiquer votre code préférentiel : gzg8Yt6L_C10.

Parangone peut également vous accompagner pour établir votre bilan, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.

Calculer ses émissions de GES permet d’absorber le coût de la réalisation de son bilan GES. En effet, en identifiant les postes de consommation importants, il est facile de mieux les réduire et de réaliser autant d’économies, pour l’entreprise et la planète, qui se répercuteront d’année en année.

Global Climate InitiativeL’élaboration et l’animation d’un stratégie RSE authentique et solide d’une organisation impose de bien calculer le Bilan GES pour détecter et réduire les principales sources d’émissions de GES, un des trois piliers de l’engagement RSE.

L’addition des compétences de Parangone – révélation, compréhension et optimisation des engagements écoresponsables de l’entreprise –  à celles de calcul de l’impact carbone de  GCI, est une vraie création de valeur pour l’entreprise et son écosystème“. – Philippe Mangeard.

 

 

 

[Formation RSE] – Abilways et Parangone associent leurs expertises métiers

[Formation RSE] – Abilways et Parangone associent leurs expertises métiers

Abilways et Parangone associent leurs expertises de formation pour développer vos compétences RSE.

Notre levier : la formation RSE pour tous.

 

 

Les étudiants ont aujourd’hui la possibilité de se former à la Responsabilité Sociétale des Entreprises dans plus de 15 Masters spécialisés. Si les nouveaux entrants sur le marché sont de plus en plus à faire le pari de cette discipline transversale, qu’en est-il pour vos collaborateurs ?

 

Pourquoi ?

Aujourd’hui, dans un monde mobile et incertain, plus que jamais la formation s’affirme comme levier stratégique puissant pour les entreprises et come la meilleure façon de garantir aux individus leur employabilité sur la durée.

Bien souvent les enjeux, normes, labels, les besoins de vos parties prenantes et de la société sont trop abstraits pour vos équipes.

Les former, c’est leur donner les clés en main pour répondre aux enjeux RSE qui sont propres à votre entreprise et traduire votre stratégie d’impact en actions concrètes en interne et auprès de vos parties prenantes.

La formation – et à fortiori la formation RSE –  permet de stimuler les compétences et d’accroître l’investissement de vos collaborateurs. Dans le contexte actuel, c’est aussi un levier crucial pour maintenir la cohésion interne.

Pour répondre aux enjeux RSE, Parangone s’associe à ABILWAYS, multi spécialiste de la formation professionnelle qui accompagne l’évolution et la transformation des organisations de ses partenaires et la montée en compétence des individus.

 

Fabrice Daveiro, Directeur pôle secteur privé chez Abilways

 

“Partageant un historique, des valeurs et une vision commune, la volonté d’un partenariat avec Parangone s’est affirmée avec détermination et évidence. Nous sommes convaincus que l’alliance de nos forces, la formation et le leadership sociétal, fera avancer avec pragmatisme, efficacité et authenticité la responsabilité sociétale des partenaires que nous accompagnons” 

 

 

 

Comment ?

Parangone et Abilways partagent la conviction que la modalité pédagogique est un moyen et non une fin. C’est pourquoi, ensemble, nous apportons la réponse la plus adaptée à votre problématique, vos objectifs et votre organisation.

L’objectif est de faire de vos salarié.e.s les premiers ambassadeurs de vos engagements sociaux et environnementaux auprès de l’ensemble de vos parties prenantes.

Pour qui ?

Les formations sont dédiées à vos collaborateurs en CDI / CDD qui ont la charge de la RSE de votre entreprise.

Elles s’adressent à toute entreprise ou organisation.

Combien ça coûte de former mon employé ?

Le coût d’une formation est variable en fonction du niveau de compétence souhaité.

De nombreuses aides sont possibles:

Dispositif Bénéficiaires Formalités / Démarches Financements
Plan de développement des compétences Salariés en CDI – CDD Formation sur temps de travail
En partenariat avec l’employeur
• L’entreprise
(> 50 salariés)
• L’OPCO pour les PME/
TPME (<50 salariés)
CPF Salariés en CDI – CDD Créer son compte sur https://www.moncompteactivite.gouv.fr/
Sélectionner, s’inscrire et payer sa formation sur l’appli CPF.
• Utilisation hors temps de travail : à l’initiative du salarié.
• Utilisation sur temps de travail : avec l’accord de l’employeur.
La CDC (Caisse des Dépôts
et Consignations). Si les
crédits CPF ne suffisent
pas, des abondements
sont possibles.
CPF de transition (ex – CIF) Salariés en CDI – CDD 1. Identifier la formation adaptée
2. Se faire accompagner le CEP (Conseil en Évolution Professionnelle)
3. Obtenir l’autorisation d’absence de son employeur
4. Monter le dossier avec l’organisme de formation
5. Envoyer le dossier à la CPIR pour financement (2 mois avant le début de la formation).
La CPIR
(Commission Paritaire
Interprofessionnelle
Régionale)
Bilan de compétences Salariés en CDI – CDD 1. Choisir un centre de bilan
2. Faire valider son projet par le CEP (Conseil en Évolution Professionnelle)
3. Pour les salariés, obtenir l’autorisation de l’employeur si réalisation sur son temps de travail.
• Employeur
• Pôle emploi
• Financement personnel
son CPF
VAE Salariés en CDI – CDD 1. Définir le diplôme visé et choisir l’instructeur métier
2. Remplir le Cerfa de candidature
3. Confirmer la recevabilité
4. Financer sa VAE
5. Se préparer au jury de validation
• Employeur
• Pôle emploi
• OPCO
• Financement personnel
son CPF

 

[Numérique] – GreenMetrics, le Saas qui Réduit Votre Impact Environnemental.

[Numérique] – GreenMetrics, le Saas qui Réduit Votre Impact Environnemental.

Nicholas Mouret, CEO GreenMetrics

Télétravail, digitalisation…. le calcul de l’impact numérique n’est plus une option. Parangone a choisi la solution GreenMetrics 

Un dashboard de mesure, d’évaluation et de reporting du numérique.

Pourquoi ?

Le numérique pèse lourd dans la balance de l’urgence climatique. Il représente 4% des émissions totales de gaz à effet de serre et 7% de la consommation mondiale d’électricité.

Pour vous donner un ordre d’idée, l’empreinte carbone des datacenters (2%) est déjà aujourd’hui similaire à celle de l’aviation !

Greenmetrics est la plateforme d’optimisation de la pollution digitale permettant aux entreprises et administrations de réduire leurs impacts environnementaux liés à leur activité numérique.

C’est un enjeu considérable pour l’entreprise en cette période de télétravail généralisé qui pousse inévitablement à une hausse des flux numériques.

Pour Qui ?

Greenmetrics a pour mission de mesurer et de réduire les impacts environnementaux du numérique pour les entreprises (TPE-PME / Grandes Entreprises / E-commerce).

Greenmetrics offre à toutes les équipes le pouvoir de mesurer l’impact de leurs actions numériques sur l’environnement.

94% des collaborateurs ont une opinion positive de l’écologie digitale.

Comment ?

Un accompagnement sur mesure et un suivi personnalisé grâce à un logiciel Saas qui vous permet de:

  • 1. Mesurer l’impact écologique de vos usages et équipements:

    GreenMetrics quantifie votre impact écologique grâce aux données des fabricants et à partir des mesures internes de votre entreprise.
    Vos données sont visibles sous la forme d’un dashboard accessible à tous et à toutes.

  • 2. Piloter avec un plan d’action et des conseils sur mesure:

    L’accès aux données permet de réduire les usages les plus polluants et d’optimiser le cycle de vie de vos actifs informatiques.

    GreenMetrics vous donne une vision de la valeur de marché de vos équipements pour faciliter le renouvellement de vos équipements avec MyMarket.

  • 3. Réduire votre pollution numérique sur le long terme:

TPE-PME (gratuit 30 jours)

  • Diagnostic Carbone
  • Mesure automatisée
  • Pilotage proactif
  • Engagement collaborateurs
  • Plan d’action
  • Bilan annuel
  • Projets certifiés bas carbone
  • Gestion parc informatique
  • Valorisation du parc en temps réel
  • Achat/Vente matériels reconditionnés
Grande Entreprise

  • Diagnostic carbone
  • Mesure automatisée
  • Pilotage proactif
  • Engagement collaborateurs
  • Plans d’action
  • Bilan annuel
  • Projets certifiés bas carbone
  • Gestion parc informatique
  • Valorisation du parc en temps réel
  • Achat/Vente matériels reconditionnés
  • Reporting Multi-sites
E-Commerce

  • Diagnostic carbone website
  • Mesure automatisée
  • Empreinte carbone de votre activité e-commerce
  • Plan d’action
  • Bilan annuel

 

 

La startup est labellisée French Tech & GreenTech Innovation. Elle est membre du réseau d’entrepreneurs TechForGood.

logo frenchtech

 

La mission de Parangone est d’accompagner nos clients dans une démarche RSE globale et d’intégrer des solutions techniques ciblées grâce à notre réseau de partenaires de confiance.

 

[Achat Responsable] – YLC, la Startup de l’Achat Responsable.

[Achat Responsable] – YLC, la Startup de l’Achat Responsable.

Yann le Coz achat responsable

Yann Le Coz – CEO YLC

Les achats responsables sont un volet crucial de votre stratégie RSE. Parangone et YLC s’associent pour y répondre.

 

Une approche  stratégique & opérationnelle sur l’ensemble de la supply chain.

 

Pourquoi ?

Un achat durable, c’est un achat respectueux de l’environnement, solidaire, éthique et/ou équitable.

Par exemple, l’achat d’un PC reconditionné par une Entreprise Adaptée qui emploie des personnes en situation de handicap permet de réduire significativement le coût d’achat du bien et de réduire son bilan carbone (réemploi et transport).

Qui considère le cycle de vie d’un produit.

Un achat responsable intègre non seulement le prix facial mais aussi le coût global d’acquisition (TCO) en considérant son impact tout au long du cycle de vie du produit et/ou de prestation.Par exemple, un smartphone éco-conçu est facilement démontable, réparable et recyclable, et dont le sourcing des matières premières est équitable (évite le recours au minerais de conflit ou extrait par des enfants).

Qui crée de la valeur

En janvier 2021, le Royaume-Uni s’apprête à bannir l’importation de biens suspectés d’avoir nécessité le recours au travail forcé de la minorité musulmane ouïghoure, selon plusieurs médias britanniques (The Gardian, The Sun).

Un achat responsable concerne donc également les conditions de travail dans lesquelles le produit est fabriqué et mis sur le marché, mais également la façon dont il intègre les ressources humaines nécessaires à sa fabrication selon des critères de diversité et d’inclusion.

Qu’est ce que j’y gagne ?  Mieux piloter les risques et respecter les obligations réglementaires (devoir de vigilance, loi Sapin) mais aussi être différenciant dans ses appels d’offre et d’améliorer l’image et la réputation de l’entreprise.

Pour Qui ?

Notre partenaire YLC CONSEIL conseille les entreprises du secteur privé et public pour concrétiser leur engagement RSE en développant leurs achats responsables.

Comment ?

Une stratégie d’achat responsables en 3 axes:

  • Développer les achats solidaires avec le secteur du handicap (ESAT/EA/TIH) : agit sur la réduction du montant contribution AGEFIPH ou FIPHFP
  • Piloter les risques achats (fournisseurs, produits & prestations) et réglementaire (devoir de vigilance, Sapin 2, RGPD, Loi sous-traitance, Loi Savary…)
  • Obtenir la certification ISO20400 et/ou le Label RFAR

La vision de YLC CONSEIL sur la mise en oeuvre de la RSE rejoint celle de Parangone par l’élaboration de stratégies concrètes et robustes pour les entreprises.

Chez YLC CONSEIL, nous sommes aussi convaincus que la démarche RSE est l’avenir des organisations parce qu’elle répond à des attentes fortes de toutes les parties prenantes de l’entreprise d’une part et, parce qu’elle est source de création de valeur sociétale et économique d’autre part.

 

 

 

[Biodiversité] – Un nouveau label pour les entreprises

[Biodiversité] – Un nouveau label pour les entreprises

Comment les entreprises peuvent-elles s’engager concrètement pour le vivant ?

Suivant la maturité de votre projet, il vous est possible d’apparaître comme ” Entreprise protégeant la Biodiversité” grâce au label Biodiversity Progress certifié par l’agence LUCIE et le bureau Véritas. Votre agence Parangone est partenaire de ce programme et vous accompagne dans votre certification Lucie.

Le sujet de la biodiversité est en effet encore trop peu pris en compte par les entreprises. Il est souvent insuffisamment abordé dans les stratégies RSE, car plus complexe à adresser. Bureau Veritas et l’Agence LUCIE souhaitent donner un nouvel éclairage aux notions de protection de la biodiversité au sein des politiques RSE des organisations et entreprises.

Biodiversity Progress donne un cadre commun : en fixant des thèmes de travail et un cadre de référence de l’action, à savoir un site géographique. Elle définit aussi une démarche étape par étape, avec à l’appui un outil de suivi :

  • Formation,
  • Auto diagnostic
  • Audit

L’Agence LUCIE va apporter son expertise d’accompagnement, comprenant notamment une formation adaptée et faciliter les échanges sur ce thème. De son côté Bureau Veritas Certification a développé une nouvelle version du référentiel et l’auditera.
Leur objectif est d’offrir un cadre pratique, basé sur une approche évolutive, aux organisations souhaitant s’engager en faveur de la biodiversité.

S'abonner à la Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter pour rester informé..

Vous êtes désormais inscrit.

Pour plus de contenus exclusifs !

Inscription réussie :