2020, de la RSE au leadership sociétal ?

2020, de la RSE au leadership sociétal ?

2020, de la RSE au leadership sociétal ?

Plus vite! Plus fort! Maintenant. À la lumière des signaux rouges  les citoyens, pour la moitié d’entre eux, scrutent pouvoirs publics et entreprises et exigent d’accélérer l’action pour la transition écologique et solidaire. La Loi PACTE adoptée en France en avril 2019 a consacré la « raison d’être » de l’entreprise, suivie d’un cortège d’évolutions législatives. C’est un signe tangible d’une meilleure prise en compte de l’impact sociétal et environnemental dans un dialogue public/privé.  Au-delà, c’est l’opportunité pour les pouvoirs publics comme pour les entreprises, d’affirmer un véritable “leadership sociétal” pour transformer radicalement nos modèles économiques dans un contexte de crises cumulées, sanitaire, économique et écologique.

© Photo Bruno Bérenguer

Mais le développement durable a t-il vraiment pris sa place au plus haut niveau de décision des organisations, en France et dans le monde ? Autour de quels référentiels ? 2020 est-elle l’année d’un changement d’échelle des politiques RSE ? Dans quel contexte géopolitique ? Des questions à se poser maintenant. Car face à l’urgence, nous avons besoin de leaders d’entreprises, d’institutions, de représentants politiques  pour accélérer et déployer des actions impactantes, à grande échelle.

A retrouver dans cet article, les interviews de Gilles Berhault, directeur de la Fondation des transitions, Bertrand Camus, CEO Suez, Fella Imalhayene, Déléguée générale Global Compact France, Gérald Maradan, CEO EcoAct, Chiara Corazza, Directrice Women’s Forum, Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’économie sociale et solidaire Philippe Robin, Directeur Envie Autonomie

(suite…)

[Biodiversité] – Un nouveau label pour les entreprises

[Biodiversité] – Un nouveau label pour les entreprises

Comment les entreprises peuvent-elles s’engager concrètement pour le vivant ?

Suivant la maturité de votre projet, il vous est possible d’apparaître comme ” Entreprise protégeant la Biodiversité” grâce au label Biodiversity Progress certifié par l’agence LUCIE et le bureau Véritas. Votre agence Parangone est partenaire de ce programme et vous accompagne dans votre certification Lucie.

Le sujet de la biodiversité est en effet encore trop peu pris en compte par les entreprises. Il est souvent insuffisamment abordé dans les stratégies RSE, car plus complexe à adresser. Bureau Veritas et l’Agence LUCIE souhaitent donner un nouvel éclairage aux notions de protection de la biodiversité au sein des politiques RSE des organisations et entreprises.

Biodiversity Progress donne un cadre commun : en fixant des thèmes de travail et un cadre de référence de l’action, à savoir un site géographique. Elle définit aussi une démarche étape par étape, avec à l’appui un outil de suivi :

  • Formation,
  • Auto diagnostic
  • Audit

L’Agence LUCIE va apporter son expertise d’accompagnement, comprenant notamment une formation adaptée et faciliter les échanges sur ce thème. De son côté Bureau Veritas Certification a développé une nouvelle version du référentiel et l’auditera.
Leur objectif est d’offrir un cadre pratique, basé sur une approche évolutive, aux organisations souhaitant s’engager en faveur de la biodiversité.

[Solidarité] Agir pour l’Egalité des Chances par le mentoring d’entreprise

[Solidarité] Agir pour l’Egalité des Chances par le mentoring d’entreprise

Préparer l’avenir ce n’est que fonder le présent – Antoine de Saint Exupéry

D’après l’INSEE (Etude 2015), 47,6 % des fils d’ouvriers sont restés ouvriers. Concevoir une citoyenneté qui croit au pouvoir de la fraternité pour l’égalité des chances, c’est espérer, un jour, que les enfants d’ouvriers ne soient plus ouvriers.

Le projet d’Ericka Cogne, Directrice Générale de l’Institut Télémaque, c’est de permettre à chaque jeune de révéler pleinement son potentiel. Pour cela, l’Institut Télémaque met en relation un enfant et deux mentors qui vont participer à son devenir citoyen pendant 6 ans.

L’un est issu de la société civile, l’autre est un professeur bénévole. Ils agissent tous les deux pour l’égalité des chances, donner à chaque enfant la possibilité de faire des choix parmi les biens qu’ils jugent estimables et de les atteindre effectivement ( concept de Capabilité d’Amartya Sen).

Ces deux mentors s’engagent à rencontrer le jeune une fois par mois lors d’une sortie culturelle, une visite de la ville ou encore un déjeuner au restaurant. Chaque jeune, dès la cinquième et jusqu’au baccalauréat, peut bénéficier de cet accompagnement en se rapprochant de l’Institut Télémaque.

Soutenir les projets des jeunes défavorisés.

Aider la jeunesse d’ aujourd’hui et de demain, c’est leur permettre de développer leur projet personnel et professionnel grâce au double mentoring.

Pour ces jeunes, c’est l’opportunité de viser l’excellence et d’acquérir une plus grande confiance en eux, tout en créant une passerelle vers le monde de l’entreprise grâce au mentor issu des collectivités ou du monde de l’entreprise

Ce sont déjà plus de 1000 jeunes qui bénéficient de cet accompagnement et qui peuvent témoigner de ce combat que mène l’Institut Télémaque pour l’égalité des chances.

Votre entreprise peut agir pour l’égalité des chances en supportant cette initiative.

Lien vers le site de l’Institut Télémaque

[Territoires] Les Objectifs du Développement Durable (ODD) à l’échelle locale

[Territoires] Les Objectifs du Développement Durable (ODD) à l’échelle locale

Alors que le monde peine à sortir d’une crise protéiforme, le concept de « territoire intelligent », jusque là associé à la notion d’innovation technologique, prend une nouvelle dimension : plus connecté humainement, plus écologique, solidaire et inclusif… En deux mots : durable et résilient. 

Territorialiser les ODD

Les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) définis par les Nations-Unies étaient jusque-là perçus comme un cadre universel de coopération internationale. Ils ont trouvé, à marche forcée, un champs d’application plus local : face à l’urgence vitale, les communes, les villes, les régions sont devenues le périmètre privilégié de l’action pour protéger leurs populations.

Les enseignement de la crise ont ainsi fait du territoire l’échelon crucial pour relever concrètement des défis majeurs que l’on ne dissocie plus : santé, climat, biodiversité, inégalités sociales…

 Cette territorialisation des enjeux, sanitaires, environnementaux, sociaux et économiques offre aujourd’hui une nouvelle grille d’analyse et d’action qui sont autant de domaines de progrès pour accélérer la mise en oeuvre de l’agenda international 2030.

La crise sanitaire ou la grande convergence des crises : quels effets collatéraux avec les ODD ?

La crise sanitaire a mis les territoires sous extrême tension jusqu’au chaos : saturation des infrastructures de soins et des services d’assistance aux personnes, interruptions de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, désorganisation et paralysie des transports et mobilités, accentuation des disparités sociales et isolement des populations fragiles, cessation des activités économiques et impacts sur  l’emploi… Ces situations critiques sont autant de répercussions qui auraient pu être évitées, anticipées et maîtrisées par une meilleure appréhension des enjeux de développement durable.

Les 17 Objectifs de Développement Durable des Nations Unies.

Pour n’avoir pas été ignorés, ceux-ci n’ont été jusque-là que partiellement, et de façon très segmentée, pris en compte dans l’élaboration des politiques locales et les outils de planification. Au-delà, ces situations inédites ne font qu’amplifier la pertinence et l’importance de ce référentiel universel  – l’un des seuls – que sont l’agenda 2030 des Nations-Unies et ses 17 objectifs de développement durable.

Car cette crise agit avant tout comme un révélateur des dysfonctionnements qui y ont conduit : la croissance effrénée des villes, leur grande dépendance au modèle de globalisation de la production, de la consommation et des échanges, l’oubli, voire le déni de l’interconnexion entre l’homme et la nature sont aujourd’hui considérés par la majorité des experts et scientifiques légitimes comme des facteurs directs d’émergence et de transmission du virus Covid-19.

De nouveaux liens sont dorénavant clairement établis entre santé, biodiversité, climat : à trop sous-estimer la santé du monde du vivant et des écosystèmes dans son ensemble, l’Homme met la sienne en péril » ; à repousser sans cesse la réduction drastique des émissions de CO2, la question de la pollution de l’air devient corrélé à celle la transmission du virus ; à segmenter les sujets nous nous exposons au cumul désastreux de la crise sanitaire, crise climatique et crise économique.

Villes et métropoles intelligentes : connecter les solutions et les acteurs pour organiser la résilience

À travers cette crise, les territoires ont aussi et surtout prouvé leur capacité d’initiative et d’ingéniosité en actionnant la puissance de la solidarité. Les élus, les entreprises, les acteurs associatifs et de l’entrepreneuriat social, les populations se sont mobilisés au plus fort de l’état d’urgence pour gérer les situations locales et mettre en place des initiatives.

Preuve a été faite qu’il est possible d’établir des stratégies alternatives comme celles qui se sont organisées pour assurer la continuité de l’approvisionnement alimentaire : solutions de  distribution, soutien aux circuits courts, préservation de l’agriculture paysanne, accompagnement des personnes précaires, accueil des enfants des personnels du secteur de l’alimentation…

Cette expérience et connaissance empirique fournissent aujourd’hui un puissant levier de transformation pour penser et designer les stratégies territoriales en connectant les solutions et l’ensemble des acteurs. À commencer par les entreprises qui ont fait la preuve qu’elles pouvaient « transformer leurs outils de fabrication et créer de nouvelles filières » pour répondre à une demande urgente (textile médical, masques, gel hydro-alcoolique…).

Les ODD fournissent aujourd’hui un cadre de référence pour penser, avec l’ensemble des parties prenantes, ces  mutations dans de multiples domaines : comment garantir l’accès aux soins pour tous en période de crise (ODD 3), le maintien de l’activité et de l’emploi (ODD8), la continuité des services d’eau (0DD 6) ; adapter les infrastructures aux gestes sanitaires et innover en matière de digitalisation et de gestion des datas (ODD9) ; apporter de façon pérenne des solutions concrètes pour la ville durable et inclusive des plus fragiles (ODD 11) ; réduire notre dépendance énergétique à travers les énergies renouvelables (7) et alimentaire à travers des modes de consommation et de production responsable (ODD12) ; prendre des mesures contre le changement climatique (ODD 13) ; dépressuriser la demande sur les ressources naturelles et protéger les écosytèmes  (ODD 14 et 15) ; protéger les populations et garantir une réponse à leurs besoin vitaux (ODD 1 et 2) ?

Toutes ces questions ont en commun un lien bilatéral avec la COVID 19. Toutes posent la question du couplage économie-écologie-social. Et toutes demandent aujourd’hui des réponses ciblées, localisées, adaptées aux spécificités du territoire et articulées avec l’ensemble des acteurs privés et publics, et la société civile.

 

Covid 19 et Objectifs du Développement Durable ODD

Territoires résilients : un enjeu d’efficience, de leadership et d’attractivité

L’enjeu est donc de dessiner un nouveau modèle de gouvernance territoriale connecté aux urgences de notre temps et aux attentes sociétales. Les villes et les régions sont dotées de compétences clés pour la plupart des domaines de l’action publique sur lesquels reposent les ODD, tels que l’eau, le logement, les transports, les infrastructures, l’aménagement du territoire ou le changement climatique.

On estime même que 65 % des 169 cibles qui sous-tendent l’ensemble des 17 ODD ne pourront être atteintes sans la participation des administrations locales et régionales.

À l’heure du plan de relance, certains territoires affirment déjà un certain leadership pour traduire les enjeux internationaux et nationaux de développement durable à l’échelle locale ou régionale, à l’instar du GIEC normand pour le climat qui définit une stratégie systémique pour dessiner une « vision à 50 ans de ce que sera la Normandie pour le bâti, la mobilité, l’énergie, et l’inclusion sociale ».

Bien que dédiée à la question de la prévention et de l’adaptation au changement climatique, cette initiative montre la voie d’une ambition renouvelée pour que les responsables locaux et régionaux, sur leur périmètre de compétences, définissent de nouveaux plans d’action des politiques publiques adaptant l’ensemble des ODD aux conditions locales. Car l’appropriation de l’agenda 2030 n’est bien-sûr pas une fin en soi.

Cette trajectoire est aussi et avant tout un cadre solide pour élaborer des stratégies, définir les plans d’actions et les outils de planification, flécher les investissements vers des actions à impact, organiser la recherche et le développement pour faire émerger et promouvoir les solutions innovantes. Il agit aussi comme une dynamique pour plus de cohérence et de transversalité des politiques publiques et pour  construire les partenariats entre les acteurs et dialoguer avec les citoyen.ne.s ; c’est enfin un outil de reporting et de valorisation des initiatives locales qui participent de la transformation de leur ville ou de leur région. De ce point de vue les acteurs territoriaux, qui ont à y gagner l’attractivité de leur territoire, sont les précieux artisans d’une relance « économique, écologique et solidaire » qui devra porter la France au rang des nations alignées sur le constat d’urgence absolue à modifier nos modèles de société.

Vanessa Logerais

Présidente, directrice générale de l’agence Parangone Fondatrice de COP Runner et de Parangone Media.

Retrouvez l’intervention de Vanessa Logerais lundi 21 septembre dans le cadre de la Semaine du développement durable et du programme La France en Transition, une série de rendez-vous connectés, du lundi 21 au 25 septembre. A retrouver en replay sur www.anniversaire-odd.fr #Agenda2030_FR #LaFranceEnTransition @Agenda2030FR

S'abonner à la Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter pour rester informé..

Vous êtes désormais inscrit.

Pour plus de contenus exclusifs !

Inscription réussie :