[Pacte Mondial pour l’Environnement] – La société civile s’organise : Go !

[Pacte Mondial pour l’Environnement] – La société civile s’organise : Go !

Parangone rejoint le Pacte mondial pour l’environnement

“Rejoindre le pacte mondial pour l’environnement en tant qu’entreprise, c’est adhérer à un mouvement global de structuration de nos efforts pour la protection du vivant. Nous portons la conviction que la société civile du monde entier doit s’organiser pour réussir le défi de ce siècle”. – Vanessa Logerais, fondatrice dirigeante de Parangone.

Qu’est ce que le Pacte mondial pour l’environnement ?

Le Pacte Mondial pour l’environnement est une initiative de la société civile internationale. C’est une organisation qui cherche à faire reconnaitre les droits et les devoirs environnementaux des citoyen.nes. du monde entier.

Le mouvement naît du constat qu’il existe de nombreux vides juridiques en droit de l’environnement. Le grand traité international constituera un socle commun, qui aura vocation non pas à se substituer aux conventions environnementales existantes, mais à les compléter et à faciliter leur mise en œuvre.

L’avant-projet du pacte rédigé en 2017 est structuré autour d’un préambule et de vingt principes, complétés par six articles pour les dispositions finales. Il est fondé sur deux principes sources, un droit et un devoir : le droit à un environnement sain et le devoir de prendre soin de l’environnement. 

 

Le Pacte mondial pour l’environnement a été créé par le club des juristes.

Le club des juristes est le premier think tank juridique français. C’est un groupe de réflexion indépendant de l’Etat créé en 2007. La vocation du club des juristes est de décrypter l’information juridique et de stimuler le débat public.

L’initiative a été lancée en 2017 par un groupe d’experts, composé d’une centaine de juristes renommés, issus de 40 pays. Laurent Fabius, ancien président de la COP21, a mené cette initiative. La commission environnement du club des juristes est en charge d’assurer le bon déroulement du projet.

Comment rejoindre le mouvement ?

 

  • Si vous êtes une entreprise : vous pouvez vous investir pour le Pacte en prenant des engagements internes et externes à votre entreprise, alignés avec le contenu du Pacte. Une fois ce texte adopté, il offre un cadre pour définir un plan d’action aligné avec l’agenda 2030 des Nations Unies, et pour contribuer à la transformation de nos modèles de société.

 

  • Si vous êtes une entité publique : Vos relations privilégiées avec les organes gouvernementaux ainsi que vos connaissances des enjeux nationaux seront précieux pour établir de solides partenariats et événements promouvant le Pacte. Vous avez le pouvoir de faire connaître le Pacte auprès des instances décisionnelles nationales !

 

  • Si vous êtes une ONG : votre expérience et vos équipes peuvent nous aider à renforcer l’intérêt autour du Pacte. Un partage de connaissances et d’informations nous sera très utile. Aussi, l’aide de vos réseaux et vos contacts pour recruter de nouveaux membres dans la Coalition, ainsi qu’un plaidoyer en faveur du Pacte aideront ce dernier à se faire connaître.

 

  • Si vous êtes juriste : votre expertise sera un apport précieux pour le Pacte mondial pour l’environnement. Recueillir le soutien de multiples juristes du monde entier nous permettra de renforcer et promouvoir toujours plus le Pacte, notamment auprès des diplomates. Votre adhésion permettra de nourrir les discussions autour du Pacte.

 

  • Si vous faites partie d’un peuple premier : le Pacte renforcera les droits fondamentaux des peuples indigènes et des communautés locales, avec des droits concrets tels que le droit de participation, d’information, et d’accès à la justice environnementale dans chaque État. Faites connaître l’initiative aux membres de votre communauté et luttons ensemble pour l’adoption du Pacte et une protection renforcée de la Terre Mère !

 

  • Si vous êtes un scientifique : votre expertise scientifique et votre partage de connaissances sont des éléments clefs dans l’avènement d’un Pacte mondial. Sciences et droit fonctionnent en synergie pour la protection de l’environnement. Ainsi, participez aux discussions autour du Pacte au sein de la communauté scientifique et diffusez la Coalition via vos réseaux étudiants et professionnels.

 

Parangone se réjouit de l’avancée du projet.

Parangone a suivi ce mouvement avec beaucoup d’attention depuis 2017 et se réjouit de son avancement concret, en dépit de tous les commentaires pessimistes. Nous en attendions beaucoup, dans une logique d’impact concret et mesurable, au bénéfice des peuples et de la préservation du vivant. C’est pourquoi nous sommes particulièrement fiers de rejoindre le mouvement.

=> Rejoignez les signataires

[Premiers Pas] – Le Guide d’une DPEF en 6 Étapes

[Premiers Pas] – Le Guide d’une DPEF en 6 Étapes

Qu’est ce qu’une DPEF ?

La Déclaration de Performance Extra-Financière (DPEF, anciennement appelée rapport RSE) un outil de pilotage stratégique qui permet de valoriser votre performance extra-financière auprès de vos parties prenantes, notamment auprès des investisseurs.

Tous les acteurs partagent un même diagnostic sur les limites de l’information financière : si celle-ci constitue un socle incontournable, elle est aujourd’hui considérée comme insuffisante pour traduire à elle seule la réalité complexe de l’entreprise et de sa contribution à la création de valeur.

Nous sommes convaincus que la DPEF est une excellente opportunité pour l’organisation de communiquer sur sa stratégie RSE, grâce à un document concis, lisible et communicant. 

Quel est le contenu d’une DPEF réussie ?

Les éléments d'une DPEF réussie

Par Flora Grand, Experte Audit et Certification, © Parangone

Les indicateurs extra-financiers (KPIs), la pierre angulaire de votre DPEF.

Le référentiel (langage) choisi doit correspondre aux attentes des organisations certifiantes et être différenciant pour traduire la spécificité de votre engagement sociétal. Le référentiel définit la liste des indicateurs à renseigner dans sa DPEF. Novethics répertorie à ce jour 8 référentiels internationaux.

A titre d’exemple, voici les indicateurs attendus pour le référentiel de l’ISO 26 000 :

La gouvernance : le partage de la création de valeur ou l’investissement en R&D.

La bonne pratique des affaires : l’exposition à la corruption ou la traçabilité des factures.

Les droits de l’Homme : l’exposition au travail des enfants ou l’égalité professionnelle homme-femme.

Le thème sociétal : la contribution à la politique du logement social ou la contribution à l’éducation.

L’environnement : l’émission de Co2 par k€ de coût ou la consommation d’emballages.

La question sociale : le nombre de jours de formation par salarié ou le nombre d’emplois créés localement.

La relation avec les consommateurs : le taux de satisfaction client ou la situation de dépendance vis-à-vis de ses clients.

Vous ne connaissez pas ces indicateurs ? Notre partenaire tiers de confiance abCSR évalue rapidement et facilement vos données RSE et les compare avec celles de votre secteur.

 

La méthode Parangone : garantir l’équilibre de votre DPEF.

Notre mission est de trouver l’équilibre entre le caractère normé et lisible d’une DPEF, pour faire de ce support un outil de communication fédérateur pour l’ensemble des parties prenantes.

Axe 1 : Renforcer votre démarche RSE et benchmark des meilleurs pratiques.

Nous formalisons votre stratégie RSE, sur la base d’indicateurs de performance, ce qui challenge votre démarche et met en évidence les marges de progression. Vos données sont comparables à celles des autres organisations de même taille et/ou même secteur d’activité. La DPEF est un outil d’affermissement de votre stratégie RSE.

Axe 2 : Animer le réseau de parties prenantes (clients, fournisseurs, collaborateurs, ONG, collectivités, riverains).

Nous donnons corps aux attentes de vos parties prenantes. Vos parties prenantes (collaborateurs, clients), ont une perception de la responsabilité de l’entreprise et ils ne demandent qu’à être écoutées. La stratégie RSE se décline à tous les niveaux de l’entreprise et l’innovation responsable ne peut pas systématiquement venir du dernier étage de la tour du siège !

Axe 3: Faire rayonner son leadership sociétal auprès de l’ensemble des parties prenantes

Engagement sociétal validé, document rédigé, il est temps de valoriser votre stratégie. Générer un effet d’entrainement au sein de votre secteur est un exercice d’équilibre fondé sur les codes de la compliance et adapté aux nouveaux outils de communication. Atteindre cet équilibre demande du temps et des compétences rares que nos expert.e.s mettent à votre profit.

Pour en savoir plus sur notre méthode d’accompagnement, découvrir nos références et prendre rendez-vous, cliquez ici.

Marion Martinez

Marion Martinez

Marion MARTINEZ est la fondatrice du cabinet de conseil RSE Rupture Engagée. Elle accompagne les TPE et PME dans la structuration, la valorisation et l’animation de leur démarche RSE. Ses précédentes expériences au sein du Label LUCIE, et également au sein d’EcoVadis, lui ont permis de constater que les TPE/PME françaises font face à 2 challenges en RSE : structurer et formaliser leurs engagements, puis les communiquer et valoriser. L’objectif de l’accompagnement proposé par Rupture Engagée, est d’aboutir à une RSE efficace et rentable. 

Isabelle Sadoux – Consultante Sectorielle

Isabelle Sadoux – Consultante Sectorielle

Fondatrice de l’Agence éditoriale D’Un mot à L’Autre, consultante, rédactrice et productrice de contenus audio et vidéo, consacrée à la filière parfum, elle propose des contenus qualitatifs, du conseil en stratégie de communication et de l’accompagnement en Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

 

Journaliste, rédactrice en chef puis directrice conseil dans une agence, elle s’est mis à son compte il y a 15 ans, privilégiant un service sur mesure et personnalisé.

 

Avec son blog, sa newsletter et sa chaîne podcast : La Voix du Parfum, elle fait connaître les créations et les bonnes pratiques de ses clients qui, de la fleur au flacon, de l’idée au packaging, font notre parfumerie française.

Afin de répondre aux enjeux sociétaux, dans un souci de développement durable, en partenariat avec Parangone, elle accompagne les initiatives en matière de RSE, forte de son expertise communication, stratégie et parfum. Entreprises, organisations, associations, syndicats, indépendants font appel à sa connaissance du secteur et son professionnalisme pour relever les défis actuels.

Amel Allik – Consultante en Communication RSE

Amel Allik – Consultante en Communication RSE

Amel Allik est consultante, chercheuse et formatrice en communication RSE et développement durable. Elle est titulaire d’un doctorat en communication (Université Sorbonne nouvelle Paris 3) et d’un master en science du langage (Université Paris Descartes).

Aujourd’hui entrepreneuse, elle intervient régulièrement auprès de l’Agence Parangone pour l’élaboration de stratégies de communication RSE, stratégies et contenus éditoriaux (online et offline). Elle intervient également dans l’analyse qualitative et quantitative des discours (institutionnels, juridiques, publicitaires, etc.) ainsi que l’étude des représentations et l’innovation sociale.

S'abonner à la Newsletter

Inscrivez vous à la Newsletter pour rester informé..

Vous êtes désormais inscrit.

Pour plus de contenus exclusifs !

Inscription réussie :